top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurEmilie HYVERT

Le processus diagnostic des troubles du spectre de l'autisme

Un processus complexe


Le diagnostic repose sur l’évaluation clinique de plusieurs professionnels de santé spécialisés dans les troubles du spectre de l’autisme.

Le médecin (pédiatre, pédopsychiatre, neuropédiatre) a un rôle primordial dans le parcours diagnostique. C’est d’ailleurs lui qui le confirmera !

Le diagnostic de l'autisme peut varier en fonction de l'âge de la personne, de ses besoins et de la gravité de ses symptômes.


Plusieurs étapes sont nécessaires pour poser le diagnostic


1) Evaluation clinique


En général le processus diagnostique commence par une évaluation clinique au cours de laquelle le professionnel discute avec les parents des difficultés de leur enfant.

Cela permet de faire le point sur les antécédents médicaux, le développement, le comportement et les symptômes observés. Le contexte familial, éducatif et social est également évalué.

Une première observation des comportements est réalisée à ce moment là.


2) Observation directe


L'observation directe de la personne est un élément clé du diagnostic de l'autisme. Des outils d'évaluation, tels que l'ADOS-2 (Autism Diagnostic Observation Schedule) peuvent être utilisés pour observer et noter le comportement social, la communication, les comportements répétitifs et restreints, et d'autres caractéristiques de l'autisme.



3) Évaluation du développement :


Le professionnel de la santé évaluera le développement de l'individu, y compris les étapes du développement moteur, de la parole et du langage, de la communication, des compétences sociales, et d'autres compétences pertinentes pour l'âge.



4) Entrevues et questionnaires :


Les entretiens avec les parents ou les aidants sont une source précieuse d'informations. Des questionnaires standardisés, tels que le questionnaire ADI-R (Autism Diagnostic Interview-Revised), peuvent être utilisés pour recueillir des informations détaillées sur le comportement de la personne dans différents contextes.




L'ADOS 2 comme l'ADI-R sont des outils utiles dans le processus diagnostic mais ils ne suffisent pas !




5) Évaluation médicale


Il est important d'exclure d'autres causes possibles des symptômes avant de poser un diagnostic d'autisme. Cela peut impliquer des évaluations médicales pour détecter d'éventuels problèmes de santé sous-jacents.



6) Diagnostic et rapport :


Une fois que toutes les informations pertinentes ont été recueillies, le professionnel de la santé peut poser un diagnostic d'autisme ou de trouble du spectre de l'autisme. Un rapport est généralement fourni aux parents ou aux aidants pour expliquer le diagnostic, les caractéristiques spécifiques de la personne évaluée et les recommandations de prise en charge.



11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page